Autour tout brûle, et je vois sur mon ventre en miroir se creuser des cicatrices, l’empreinte des hommes qui s’imaginent marcher sur une chose inerte alors que leurs pas s’impriment dans de la chair pleine.

Comments are closed.